[ARTICLE] Les vignettes Crit’Air : pour qui, pour quoi ?

[ARTICLE] Les vignettes Crit’Air : pour qui, pour quoi ?

Dès aujourd’hui, si vous apercevez des autocollants ronds de couleurs sur les pare brise des voitures, des utilitaires et même des poids lourds, ne soyez pas surpris ! Il s’agit des nouvelles vignettes antipollution Crit’Air. Nous vous aidons à y voir plus clair. De quoi s’agit-il ? A qui s’adressent-elles ? Sont-elles obligatoires sur tout le territoire français ?

En quoi consistent ces vignettes anti-pollution ?

Le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer a déclaré que 60% de la population française respire un air pollué. Face à ce constat alarmant, l’Etat a pris des mesures pour garantir la qualité de l’air. Depuis le 16 janvier 2017, les vignettes Crit’Air sont obligatoires dans certaines zones en France. Six vignettes ont été déterminées selon les normes européennes d’émissions de polluants atmosphériques. La motorisation et l’âge du véhicule entrent également en compte.

Tous les véhicules sont concernés…

Ce nouveau dispositif de « certificat qualité de l’air » touche tous types de véhicules à moteur : deux roues, trois roues, quadricycles, voitures particulières, véhicules utilitaires légers, poids lourds et autobus. Sont exclus les véhicules agricoles et les véhicules de chantier.

… s’ils circulent uniquement dans des zones précises !

Circulez-vous à Grenoble, Lyon ou Paris ? Si tel est le cas, vous êtes dans l’obligation de posséder les vignettes Crit’Air. Paris intra-muros devient une « zone à circulation restreinte » et adopte le dispositif Crit’Air à partir de lundi 16 janvier 2017. Sur la base du volontariat, tout usager peut anticiper et se munir de son autocollant car d’autres métropoles françaises se plieront prochainement à cette nouvelle décision. A noter : ces nouvelles règles s’appliquent du lundi au vendredi de 8h à 20h !

Quel est l’objectif des vignettes Crit’Air ?

Ces vignettes témoignent d’une réelle volonté de l’Etat de favoriser les véhicules les moins polluants. Ces derniers seront avantagés pour le stationnement et/ou la circulation à des périodes ou des zones spécifiques. Ce dispositif sera désormais utilisé notamment à Paris en cas de pic de pollution pour remplacer la circulation alternée basée sur la différenciation des plaques paires et impaires. La circulation pourra être réduite voire interdite aux véhicules appartenant aux catégories les plus polluantes. Rappelons que les voitures mises en services avant 1997 ont déjà été bannies de la capitale.

Et maintenant, comment l’obtenir ?

La responsabilité est donnée à chacun de commander sur Internet sa propre vignette. Elle sera éditée en toute sécurité avant d’être disponible dans votre boîte aux lettres quelques jours plus tard. Cette vignette est à coller sur votre pare-brise (ou fourche pour les motos) de façon à être facilement visible lors d’un contrôle des Forces de l’Ordre. A noter : l’obtention de la vignette est facturée 4,18€.